resized_La_Fievre_Du_Samedi_Soir_UNE

Arras Film Festival 2014 => Les rétrospectives !

Bonjour à tous ! 

Coup de projecteur aujourd'hui sur les deux rétrospectives proposées lors de la 15ème édition de l'Arras Film Festival.

Comme chaque année, deux thématiques distinctes qui marient le cinéma de genre mais aussi l'histoire. Nous plongerons dans la culture des italiens d'Amérique et dans l'histoire de la Grande Guerre qui célèbre cette année son centenaire. 

"Itilianamerican"
La représentation au cinéma des italo-américains a souvent été confondue avec celle du gangstérisme. L’énorme succès du film Le Parrain (1972) a accentué cette tendance, mais il a aussi contribué dans les années 1970 à faire émerger une incroyable génération de réalisateurs et d’acteurs qui vont désormais donner un visage à cette communauté. En réunissant quelques films mythiques, nous avons souhaité raconter l’épopée de ces italiens d’Amérique, mais aussi leur culture et leurs traditions dans une société qui n’était pas toujours prête à les accueillir.

Films : Sacco et Vanzetti (Giuliano Montaldo, 1971), Le Parrain (Francis Ford Coppola, 1972), Mean Streets (Martin Scorsese, 1973), Le Parrain 2ème partie (Francis Ford Coppola, 1974), Lucky Luciano (Francesco Rosi, 1974), Rocky (John G. Avildsen, 1977), La Fièvre du samedi soir (John Badham, 1978), Raging Bull (Martin Scorsese, 1980), Good Morning Babilonia (Paolo et Vittorio Taviani, 1987), Les Affranchis (Martin Scorsese, 1990), Oublier Palerme (Francesco Rosi, 1990), Il était une fois le Bronx (Robert De Niro, 1993).

resized_Les_Affranchis

resized_Rocky

resized_Le_Parrain

"La Grande Guerre à l'écran"
Devant son ampleur, le nombre des victimes et la violence des combats, la Grande Guerre a suscité une horreur et une réflexion sans précédent. Entre rejet et fascination, le cinéma s’est emparé du conflit, nous livrant des milliers d’images d’archives puis de grandes œuvres de fiction. Ces films nous racontent, chacun à leur manière, le récit de cet effroyable cataclysme humain, mais aussi la façon dont il a été perçu en fonction des époques. La rétrospective que propose le 15ème Arras Film Festival réunit plusieurs films essentiels sur le sujet qui dessinent dans une grande fresque mémorielle un saisissant portrait de cette guerre qui bouleversa l’Europe et le Monde.

Films : Maudite soit la guerre (Alfred Machin, 1914), Charlot soldat (Charles Chaplin, 1918), J’accuse (Abel Gance, 1919), A l’Ouest rien de nouveau (Lewis Milestone, 1930), Quatre de l’infanterie (Georg W. Pabst, 1930), Les Sentiers de la gloire (Stanley Kubrick, 1957), Pour l’exemple (Joseph Losey, 1964), Les Hommes contre (Francesco Rosi, 1970), La Maison des bois (Maurice Pialat, 1971), La Vie et rien d’autre (Bertrand Tavernier, 1987), La Tranchée (William Boyd, 1999), La Chambre des officiers (François Dupeyron, 2001), Le Bataillon perdu (Russell Mulcahy, 2001), Commandos de l’ombre(Jeremy Sims, 2010).

resized_Charlot_Soldat

resized_La_Chambre_Des_Officiers

resized_Les_Sentiers_De_La_Gloire

Affiche_2014_UNE

Arras Film Festival 2014 => L’Affiche !

Bonjour à tous ! 

Comme vous avez surement pu le constater, le blog est en pleine mutation pour vous offrir un contenu plus sympa et design à partir du mois de novembre.

Une refonte complète est en cours et elle sera terminée vers la mi-septembre.

Avant cela, je profite de ce premier article pour mettre en avant l'affiche, version 2014.

Resize_VISUEL_AFF_HD_2014

Rendez-vous très propchainement avec toutes les infos et les nouveautés de l'édition 2014 de l'Arras Film Festival ! 

@ bientôt ! 

Jovani

Le Blog de l'Arras Film Festival